Maître’D : pour les hôtels aussi

Uncategorized Leave a Comment

UNE FACTURATION À LA CHAMBRE

COLMATER LES FUITES DE REVENUS ALIMENTAIRES

« POINTÉ-COULÉ » AU BAR DE L’HÔTEL

DES PLANS DE SALLE NICKEL

Un système point de vente (PDV) très bien connu du milieu de la restauration, Maître’D s’avère également très pertinent dans le contexte hôtelier. Si le PMS (Property Management System) prend en charge les réservations et la gestion de chambres de l’hôtel, une solution PDV performante permet d’accomplir des choses intéressantes, autant du côté du service alimentaire que la gestion d’événements.

Une facturation à la chambre

Une des premières fonctionnalités d’un PDV intégré aux opérations hôtelières concerne les repas au restaurant de l’hôtel. Celui-ci permet effectivement aux clients de porter la facture de leurs repas et consommations au compte de leur chambre.

Cette fonctionnalité peut s’avérer particulièrement intéressante pour les groupes hôteliers opérant des établissements en proximité. Dans le cadre de congrès où les participants auraient la possibilité de manger à l’un ou l’autre des restaurants, tous les repas pourraient être facturés selon le même principe, c’est-à-dire, à la chambre occupée par chaque client. Il serait également possible d’offrir un rabais ou autre privilège à l’intérieur de ce circuit comme incitatif à la réservation.

Colmater les fuites de revenus alimentaires

Avec l’avènement de la commande en ligne via des services comme UberEat, les clients des hôtels qui préfèrent ne pas sortir au restaurant – jadis considérés captifs – ont commencé à changer leurs habitudes. « Ils commandent désormais leurs repas chez les restaurateurs des environs et se les font livrer à leur chambre. Cela représente évidemment une perte de revenus pour les services alimentaires de l’hôtel », explique Steven Raymond, VP aux ventes chez Neopos.

En effet, un rapport publié pour le compte de la firme HGEM révèle en effet les statistiques suivantes :

  • Le 2/3 des répondants avaient utilisé un service de livraison à leur chambre lors de leur séjour à l’hôtel (même aussi modeste que de la pizza dans des hôtels 5 étoiles!)
  • Chez les Milléniaux, ce sont 71% qui affirment avoir utilisé une application mobile pour commander de la nourriture pendant leur séjour.
  • Même si 80% des répondants s’attendent à ce qu’un restaurant soit offert dans l’enceinte de l’hôtel, seuls 72% pensent l’utiliser… pour le déjeuner seulement.
  • 35% des clients estiment que les prix du restaurant de l’hôtel sont trop élevés, tandis que 48% disent ne pas être attirés par les plats proposés.

Face à cette situation, les hôteliers ont deux choix : tenter de bannir les services de livraison ou s’adapter à cette nouvelle réalité de l’industrie.

Pour sa part, Maître’D propose des solutions à l’avant-garde pour aborder la question de front. En installant des tablettes dans les chambres reliées avec le menu du restaurant de l’établissement, les hôteliers peuvent faire une pierre, deux coups : ils rendent la commande plus facile et plus conviviale pour les clients de l’hôtel tout en diminuant la charge placée sur le personnel de l’établissement.

Pour rendre la chose encore plus attrayante, l’hôtelier pourrait voir encore plus grand et créer des partenariats avec les bons restaurants environnants – triés sur le volet – afin d’indexer leur offre au menu sur tablette en échange d’un pourcentage sur les ventes générées. En clair, cela signifie plus de choix de qualité pour les clients et un contact privilégié avec cette clientèle pour les restaurateurs participants.

En guise d’incitatif additionnel, l’hôtel peut instaurer un programme de récompense pour gratifier les clients choisissant de commander via le système mis à leur disposition.

« Pointé-coulé » au bar de l’hôtel

Pour les hôtels mettant à la disposition de leurs clients un bar servant des cocktails, du vin, ou même, de la bière en fût, de plus en plus prisée des consommateurs, Maître’D propose des intégrations avec Andro-ID et Harton afin que chaque goutte d’alcool coulée soit correctement facturée. Ici encore, les consommations pourront être portées à la chambre, offrant une expérience plus fluide pour les clients.

Des plans de salle nickel

Puisqu’il possède un gestionnaire d’événements intégré, Maître’D est aussi le parfait allié de la planification événementielle, un indispensable pour les hôtels dont le PMS ne possède pas cette fonctionnalité.

Le gestionnaire d’événements Maître’D permet tout d’abord de monter des soumissions, puis le moment venu, de traiter les dépôts pour les réservations de groupe. Cela peut être aussi pertinent pour les salles de banquet (ex : mariage) que pour le restaurant de l’hôtel en période de pointe. « Nous recommandons fortement aux restaurants de commencer à prendre des dépôts pour les partys de Noël. Malgré toute la sensibilisation autour du « no-show », les clients continuent d’effectuer des réservations dans plusieurs établissements afin de s’offrir du choix à la dernière minute et cela est très préjudiciable pour les restaurateurs, car il est impossible de trouver 25 clients à la dernière minute un 15 décembre. »

Parlant de salles de banquet! Maître’D s’avère un allié indispensable pour créer des plans de salles aux configurations les plus variées pour répondre aux besoins des clients. Ceux-ci peuvent être indexés aux soumissions.

Quelles sont les confirmations en attente? Quelles sont les salles réservées et disponibles à chaque jour? Combien d’invités sont attendus pour chacune d’elle et au total? Le système PDV permet de suivre la situation en temps réel et facilite la prise en charge de chaque événement pour en assurer le succès.

Tout ces exemples illustrent bien comment un système PDV peut s’intégrer de manière harmonieuse aux opérations d’un établissement hôtelier tout en amenant une forte valeur ajoutée. Pour chaque nouveau défi, il y a de nouvelles solutions créatives pensées par et pour les gens de l’industrie.

Un leader national, le système point de vente Maître’D place son expertise et son expérience au service des hôteliers afin de simplifier la gestion de leur établissement et de maximiser leurs profits.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *